CIC Est : Echos du CSE 20 mai 2021

02/06/2021



La contribution du CIC Est pour le 1er trimestre 2021

est passée de 35.3 millions d’euros à 38.9 millions.

Cette performance est obtenue par des effets favorables tels que :

  • Un coût du risque très faible

Une réduction du coût des frais de personnels malgré une hausse des cotisations FRU

La question qui se pose est le retour à une dynamique de croissance ne passe-t-elle pas par un recrutement plus large ?

FO note qu’effectivement, la compression des effectifs a plus qu’atteint ses limites et contribue à la détérioration de la qualité de vie au travail (stress).


LES DEPOTS : Et s'il fallait les taxer ?

Le taux de couverture du CIC EST atteint 147% correspondant à un excédent d’environ 1 milliard d’€ par rapport aux préconisations du groupe (115%).

Coût estimé à 5 millions d’€ sur un an.

Suspectant la concurrence de pratiquer une taxation des dépôts de façon plus ou moins officiel, le groupe n’exclut pas de demander aux entreprises clientes de limiter leurs dépôts ou de les facturer.

La Direction nous indique ne pas vouloir « matraquer » nos clients concernés car ces dépôts pourraient nous être utiles dans 3 ans…

FO partage ce point de vigilance et appelle à la plus grande prudence en la matière.

 


SOLUTION LOGEMENT : Nouvelle interface conseiller / client 

La nouvelle interface solution logement est le point d’entrée vers l’ensemble des univers du logement et sera lancée fin mai.

Elle fera l’objet de communication auprès des conseillers dès début juin.

Une page d’info est d’ores et déjà accessible sous PIXIS.

 

 


AMF : lancement d’un dispositif interne groupe pour améliorer les obtentions de la certification.

Revers de la médaille : valable uniquement au sein du groupe….

 

 


Crise sanitaire : vers un retour à la normale ?

 Dès à présent et plus encore à compter du 9 juin, il redevient possible de rencontrer plus largement les clients en RDV extérieur.

Dès le 9 juin :

-          Les agences reprendront leurs horaires habituels

-          Les formations et les réunions pourront progressivement être en présentielles.

-          Les rotations TAD seront maintenues jusqu’aux congés d’été (taux de présence entre 60 à 70%) dans le réseau.

Il va de soi que tout cela ne pourra se faire que dans le respect des gestes barrières.

Dans ces conditions, le prochain CSE pourrait se tenir à nouveau physiquement.

           FO déplore vivement que les assistantes sociales ne puissent pas reprendre leurs déplacements dans le réseau avant la rentrée, dans un contexte où les collègues ont souvent besoin de soutien.

Les dispositions du télétravail issues de l’accord d’entreprise QVT entreront en vigueur le 1er octobre si l’évolution de la situation sanitaire est favorable.

La direction met l’accent sur le maintien de la vigilance de chacun car nous ne sommes toujours pas sortis de la crise sanitaire.