CIC NO : CSE du 23 juin 2022

01/07/2022


Ce jeudi 23 juin 2022 s’est tenue la réunion du Comité Social et Economique, les élus FO présents : Damien DESCHEPPER, Laure PRUVOST, Joel PLOUVIER, Ludovic CHARUEL, Grégory ACHE et Jacques COQUET. Pour la Direction : Anne Sophie VAN HOOVE Arnaud SCHWARSHAUPT et Fatima ZOUZOU

A l'ordre du jour

Statuts et avantages sociaux des salariés
- Télétravail / maladie / accident professionnel
- La prime enfant
- Les comptes du CSE
- Les postes à pourvoir
- Nos collègues en alternance
- Bienvenue à
- Bonne retraite à
- Les mutations et changements de fonction en mai
- La prime de salissure
- Ticket restaurant
Réorganisation du marché Entreprises
Réorganisation du réseau Grand Public
Réorganisation agences
Mutualisation des automates
De tout un peu, un peu de tou
t
- Mention BAC
- Retour des conventions en 2022


Télétravail / maladie / accident professionnel

La loi est claire : elle interdit à l’employeur d’appeler un salarié en arrêt de travail pour connaitre sa pathologie, sa date de reprise ou l’inciter à reprendre le travail que ce soit en présentiel ou en télétravail.

Les élus FO ont interpellé la DG sur certains agissements dont le nombre a augmenté depuis la mise en place du télétravail. Sous couvert d’appels bienveillants, la question de la reprise est abordée et le salarié se sent souvent piégé.

Des agissements qui font passer l’activité commerciale et la rentabilité avant la santé du salarié.

La faute en incombe en premier lieu à la Direction Générale qui par sa politique de toujours moins de personnes en agence, met les DA sous pression.

La loi protège les salariés et indique que seul un médecin ou le salarié lui-même peut, sous prescription médicale, mettre fin à un arrêt de travail et certainement pas à la demande de l’employeur.

En dehors de ce cadre, le télétravail ne peut être une alternative à l’arrêt maladie.

La loi rappelle également qu’il n’est pas possible de télétravailler pendant un arrêt maladie ou accident professionnel sous peine de devoir rembourser les Indemnités journalière versées par la CPAM.

Les élus FO rappellent que le télétravail est encadré par un accord. Les demandes ne doivent pas être motivées.

Mais certains aprioris sexistes, du genre  « le TT n’est pas fait pour soigner les gosses» subsistent pour justifier un refus !! Les mêmes n’hésitent pas à demander de remplacer des jours « enfants malades » par du télétravail !!.

Ces aprioris sexistes n’ont pas de place dans notre entreprise.

Les RS oublient bien vite que nos résultats exceptionnels de ces 2 dernières années ne sont pas tombés du ciel mais ont bien été réalisés durement par les salariés en présentiel et en télétravail  !!!

Les élus FO ont indiqué à la DG que ces pratiques ne peuvent être acceptées dans un groupe mutualiste et ne correspondent pas à la « com » que la Direction déploie dans le cadre de l’entreprise à mission.

La Direction minimise le nombre de cas mais convient que ce n’est pas acceptable. Un rappel des obligations de chacun sera fait

N’hésitez pas à vous rapprocher d’un élu FO


La prime enfant

La prime enfant est versée à tout salarié ayant un an de présence et présent dans l'entreprise le 1er août.  

D’un montant de 166,19€ par enfant, elle est accordée aux deux parents s’ils relèvent tous les deux de la Convention de Groupe et versée sur la paye d’août

Vous n’avez pas de démarche à effectuer si les enfants ont moins de 16 ans et demi, nous vous conseillons tout de même de vérifier dans LSRH.

  • Pour les enfants de moins de 26 ans qui poursuivent leurs études y compris sous forme d’alternance, la demande doit être effectuée, entre début juin et le 15 août, via l’outil LSRH.
  • A défaut, la prime enfant ne sera pas versée.
  • Cette prime concerne également dans les mêmes conditions d’âge les enfants infirmes ou malades chroniques dans l’impossibilité de travailler.

Les comptes du CSE

Comme la loi l’exige, les comptes du CSE doivent être approuvés en réunion par les élus au plus tard le 30 juin.

Les documents ne nous ont été envoyés qu’un jour avant la réunion et malgré plusieurs demandes des élus FO, le bureau s’est toujours refusé à tenir des réunions de contrôles des comptes et de respecter la représentativité syndicale aux réunions des œuvres sociales en contravention avec l’accord IRP (institution représentative du personnel) et du règlement intérieur du CSE qu’ils ont signé.

Compte tenu de l’absence de transparence, les élus FO n’ont pas accordé le quitus des comptes du CSE.

Les postes à pourvoir

NPC EST

-CA PRO Arras

NPC OUEST

-CAPRO Aire sur la lys

PICARDIE

-CC à Liancourt : Recrutement externe en cours ; sous JOBS

-CP à Saint Quentin

NORMANDIE CENTRE

-DA  Pont-l’Évêque

-Conseiller Clientèle à Rouen Lelieur

NORMANDIE OUEST

-DA Mondeville

-DA Saint-Pierre-sur-Dives

-CCP à la-Haye-du-Puits

NORMANDIE NORD

CA PRO  Mesnil Esnard

CC  Montivilliers

CCP  Barentin

MARCHE ENTREPRISES

GSCE Caen

SIEGE

-GEO Caen

-CAE GE Le Havre

-Chargé d’affaires professionnels de l’immobilier Lille

-Analyste Risques Engagements Entreprises

-Chargé d’affaires FS Junior

Nos collègues en alternance

Promotion 2021 / 2022 

59 alternants sortants     -> 34 transformations en contrat CDI, 4 transformations encore incertaines, 4 alternants poursuivent sur une année complémentaire et 17 fin de contrats.

Promotion 2022 / 2023

70 alternants entrants   -> 70 nouveaux alternants vont rejoindre le CIC Nord-Ouest sur les différents métiers : 40 CC, 15 CAPRO, 12 CP, 2 Marché Entreprises, 1 au siège.

Bienvenue à nos collègues



Bonne retraite à nos collègues



Les mutations et changements de fonction en mai

cliquez ici

Prime de salissure

La prime de « salissure » existe toujours, elle est de 15€ par mois est accordée aux salariés travaillant dans une agence en travaux. N’hésitez pas à contacter un élu FO

Tickets restaurant

Fin du plafond de dépense de 38€ par jour, dès le 1er juillet, le plafond revient à 19€


La mise en place des pôles SCE avance :

Pour LILLE et ROUEN c’est effectif mais avec quelques problèmes techniques (le téléphone qui ne « suivait » pas, les clients ne pouvaient pas joindre leur conseiller et problème de réception du courrier).

ARRAS regroupant les GCE d’ARRAS, de VALENCIENNES et BOULOGNE puis COMPIEGNE regroupant les GCE de COMPIEGNE, CHANTILLY et AMIENS vont suivre à l’automne.

Des difficultés sur le volet RH persistent pour ces deux pôles, en effet il n’est pas simple pour tous les GCE de BOULOGNE d’être affectés à ARRAS, idem pour les GCE d’AMIENS ou CHANTILLY d’être mutés à COMPIEGNE.

La Direction dit vouloir traiter les cas avec bienveillance dans le temps. Nous avons quelques échos différents, espérons que « l’humain d’abord » soit effectivement respecté ; avec des effectifs suffisants pour  la charge de travail et la qualité due aux clients


Lors de la présentation au CSE du mois de mai, les élus FO avaient demandé des éclaircissements à la Direction.

Les postes seront sous jobs, à vos marques ! prêts ? postulez !

Voici les quelques précisions obtenues :

Les animateurs assurances

F Fontaine avait déclaré que le métier d’Animateurs Assurances était au bout de sa mission et qu’il n’avait plus de pertinence.

Suite aux nombreuses remontées des CA Pros, les élus FO ont demandé leur maintien.  La Direction a reconnu leur utilité, il restera 2 animateurs assurance, probablement 1 en Normandie et 1 pour les Hauts de France, ils/elles seront rattaché(e)s au siège.

Les CEP :

Partage des missions d’animation et de formation avec les animateurs permettant aux CEP de réaliser plus de RDV clientèles.

Fiche de poste des animateurs PART et PRO

La rédaction est en cours de finalisation (version simplifiée de la fiche « GROUPE »)

Rythme de Travail des animateurs 

La première idée de la Direction est de choisir le module Lundi/Vendredi mais n’est pas dogmatique sur le sujet, mardi/samedi pourrait être adopté selon les besoins du réseau.

RALOR

La Direction nous informe qu’il y aura bien un RALOR (Responsable Logistique) et 1 AOL (Assistant Logistique) par secteur.

Cependant trop de questions restent en suspens Des réponses détaillées et des précisions nous serons apportées par la Direction pour nous permettre de donner un avis sur cette nouvelle organisation.

La consultation du CSE est reportée.


RIVA BELLA, l’agence va passer au format Banque Ouverte collaborative. Si les collègues de ce format d’agence sont plutôt satisfaits le fait de faire -1 (suppression du CA) interroge, de plus les collègues peuvent légitimement s’inquiéter de cette suppression de poste dans le cadre du projet PAULA (mutualisation du traitement des dépôts).

AMIENS ST PIERRE, projet de passage au format projet/conseils générant quelques travaux (suppression de la borne de dépôts, suppression du poste caisse et aménagement d’un espace lobby, agrandissement du bureau du DA, aménagement d’un bureau au RDC pour un chargé Agri, suppression du SAS d’entrée et de la petite porte d’accès du personnel) et,,,,,, suppression du poste de Chargé d’Accueil !

Coût des travaux 140.000€, amortissement annoncé sur 7 ans, pourtant Résultat Brut d’Exploitation donné -37074€. La Direction est confiante dans le potentiel de développement de cette agence, surtout sur le marché Agri.

LAMORLAYE, La Direction maintient le projet de fermeture et cette fois sans passer par l’étape d’Agence Projet Conseils, difficile de ne pas faire le parallèle avec AMIENS ST PIERRE ci-dessus et craindre pour cette agence, LAMORLAYE était rentable jusqu’à passer Banque Ouverte !


La Direction nous dresse une nouvelle liste d’agences partageant le traitement des dépôts clientèles :

VILLERS BOCAGE : Les flux seront traités par la CMN après équipement d’une ARLS dans le dernier trimestre 2022, VILLERS BOCAGE passera au format Projet/Conseil.

FAUVILLE EN CAUX Traitera les flux du CMN de FAUVILLE et d’ISIGNY Sur Mer

Plus globalement la mutualisation des automates va s’accélérer dans le cadre des mises en commun de moyen avec le CMNE et le projet dit « PAULA » regroupant dans une filiale dédiée, le Crédit Mutuel Alliance Fédérale, la Société Générale (+ Crédit du nord) et la BNP. 

Les objectifs de ce projet sont essentiellement la réduction des frais généraux.

Le nombre de GAB cumulés des 3 réseaux bancaires devrait passer de 7998 sites agences à 4613 sites en cible, soit une baisse sensible de 42%. Ce projet sera essentiellement mis en place dans des secteurs urbains et péri urbains. Les zones rurales seront moins impactées.

Une structure dédiée (Jointe venture) sera créée, ses missions seront la gestion de toutes les tâches comptables et administratives qui incombent actuellement aux agences. Les chèques seront traités par Euro TVS. Seul le comptage des espèces restera dans l’agence concernée.

Les collaborateurs du Groupe CM Alliance fédérale amenés à rejoindre cette filiale seront mis à disposition sous le statut de détachés préservant ainsi leur statut de salarié CM Alliance Fédérale.

Ce projet va prendre forme dès la fin 2022.


Du rêve à la réalité, nous avons espéré après nos remarques de 2019 et nos revendications de 2021 avoir un bilan social digne pour un échange de qualité. En effet la loi historique ayant été remaniée en 2016 et 2017, les obligations sont allégées pour suivre l’idée générale du législateur que la négociation et le dialogue social sont de qualité dans les entreprises… ne nous plaignons pas, nous avons reçu le document fin du premier semestre en lieu et place du dernier trimestre pour les années précédentes !!! Pour info, chaque salarié-e peut le consulter sur demande.

Vous constaterez alors quelques informations : baisse des effectifs, baisse des emplois saisonniers, baisse du nombre de travailleurs handicapés ; augmentation des absences maladies, augmentation des accidents de travail, augmentations des différends concernant l’application du droit du travail… et ce que vous ne verrez pas car l’intelligence artificielle n’a pas de mémoire (si elle a de l’intelligence ??) : comparaison des jours travaillés sur 3 ans, le montant NC de l’intéressement et de la participation versés pour 2021, l’absence du congé paternité dans les avantages sociaux de l’entreprise…


MENTIONS BAC

Si le « ridicule ne tue pas », certains commerciaux refusent catégoriquement de porter le Bob pour aller à la rencontre des étudiants « c’est le Bob de l’affiche publicitaire » répond la Direction ; certes, mais ce Bob sera bien mieux à la plage sur la tête de nos petites filles J

Par contre le T-shirt aurait été le bienvenu ! Pourquoi n’avoir retenu que 14 agences dotées de ce T-shirt pour cette opération de communication Mentions Bac 2022 ? « C’était un test, si ça marche nous déploierons l’année prochaine » explique la Direction.


Retour des conventions en 2022

Retour des conventions pour 2022, la Direction annonce 2 conventions, Haut de France et Normandie

PROCHAINE REUNION DE CSE LE 26 AOUT

Les élus FO vous souhaitent d’excellentes vacances